Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Etudes et Chantiers

Les raisons des travaux sur la LNE de Poitiers

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er septembre 2014

Les premières chaussées ont été construites entre 1979 et 1993. Puis les voies ont été progressivement doublées entre 1995 et 2006.
Les sections où nous devons intervenir ont été construites il y a une quinzaine d’années. L’état de la structure de chaussée a été étudié en détail. Dans certains secteurs, les chaussées ont été lourdement éprouvées.

Dès lors, nous devons intervenir sur une profondeur de vingt à trente centimètres pour régénérer la structure fatiguée.
La première tranche de travaux a été programmée sur la portion sud-est du contournement car c’est dans cette partie que la chaussée est la plus détériorée.

La tranche de travaux de 2014 représente la première partie d’un programme de rénovation pluriannuel de la LNE. Ce programme
représente un budget de 6,9 millions d’€uros.
Divisée en deux phases, cette tranche concerne exclusivement le sens
Limoges - Nantes. Ainsi en 2014, nos travaux représentent 5 km de
chaussées pour un montant de 1,5 millions d’€uros.

Chaque année, pour garantir des conditions optimales de sécurité pour nos usagers, nous devons réparer 5% de nos chaussées. A l’échelle de la DIR Centre-Ouest, cela représente environ 50 km de route.
Le vieillissement normal des chaussées nous impose de programmer des travaux de renouvellement. Lors de ces programmations, nous avons pleinement conscience que, pour les usagers de la route, il n’existe pas de bons moments pour organiser des chantiers.
Il est important de noter que les travaux peuvent être soumis aux aléas climatiques. En conséquence, les dates de fin de chantier peuvent évoluer.

En moyenne, il circule chaque jour sur la LNE près de 25000 véhicules dont 2600 poids lourds. Il y aura donc des bouchons depuis la traversée de Mignaloux-Beauvoir. Nous procéderons par basculement de circulation afin de permettre la réalisation des travaux. Cette mesure engendre une réduction de capacité des voies dans les deux sens de circulation et un abaissement de la vitesse autorisée. Concrètement, les usagers circuleront sur une seule voie située dans le sens opposé.

Nous invitons les usagers à la plus grande prudence et nous les remercions par avance pour leur compréhension

Du 15 septembre au 24 octobre, des dispositions devront-être prises par les usagers pour anticiper des temps de trajets plus long ou modifier les itinéraires habituels.